Marcelo Rebelo de Sousa : ‘Il faut préserver l’héritage paneuropéen du Conseil de l’Europe’

« Le Portugal doit au Conseil de l’Europe une inspiration permanente depuis 1976, sur laquelle s’est largement basé notre consensus démocratique qui exige un engagement constant, une exigence permanente des institutions et des citoyens », a déclaré Marcelo Rebelo de Sousa, Président du Portugal, s’exprimant aujourd’hui devant l’Assemblée. « Il faut tout faire pour préserver et approfondir l’héritage paneuropéen du Conseil de l’Europe et lui donner les moyens et les ressources indispensables pour remplir sa mission irremplaçable », a-t-il ajouté.

Evoquant les valeurs et les principes, le Président portugais juge essentiel de discerner ce qui doit être préservé, de ce que l’on doit réformer avec une vision d’avenir », considérant comme ‘intouchables’, la dignité des personnes, leurs droits et devoirs fondamentaux, l’Etat de droit, la séparation des pouvoirs, l’indépendance des tribunaux, la liberté et l’authenticité du vote des citoyens, le pluralisme d’expression, la liberté de croyance, la tolérance et la non-discrimination.

M. Rebelo de Sousa a conclu en préconisant une conjugaison de ces valeurs cruciales avec une compréhension de la réalité ainsi qu’une réforme des structures et des comportements. « Dans cette réforme, le rôle du Conseil de l’Europe est plus que jamais important, parce qu’il place non pas les Etats, ni les pouvoirs au coeur des priorités, mais les citoyens et leur dignité ».