Banque de développement du Conseil de l’Europe : soutenir une croissance inclusive et durable

La Commission des questions sociales a salué les efforts constants de la Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB) pour soutenir une croissance inclusive et durable et l’intégration des réfugiés, des personnes déplacées et des migrants, tout en l’encourageant à continuer d’accroître ses investissements « dans les pays qui ont besoin de plus de soutien et d’assistance technique ».

En adoptant un projet de résolution sur la base du rapport préparé par Nicole Trisse (France, ALDE), la Commission a salué l’usage accru que fait la CEB d’instruments de financement novateurs, la gestion de ses ressources en capital et de ses réserves ainsi que l’avancée progressive de la réforme de sa gouvernance.

Les parlementaires ont par ailleurs regretté que certains États membres du Conseil de l’Europe (l’Andorre, l’Arménie, l’Autriche, l’Azerbaïdjan, le Monaco, la Fédération de Russie, l’Ukraine et le Royaume-Uni) n'aient pas encore adhéré à la CEB et ont encouragé’ ces huit États « à reconsidérer leur position, dans l'intérêt même de leurs populations ».