Un plan d’aide aux victimes de catastrophes liées au changement climatique

La Commission des migrations de l'APCE a élaboré un plan visant à mieux protéger les victimes des catastrophes naturelles causées par le changement climatique - y compris des lois visant à protéger les personnes contraintes de se déplacer à l'intérieur du pays « pour des raisons environnementales ».

En approuvant un rapport de Marie-Christine Verdier-Jouclas (France, ADLE) sur « un statut juridique pour les 'réfugiés climatiques'», la commission a déclaré que l'accueil des victimes de catastrophes naturelles sur le territoire des Etats membres du Conseil de l’Europe devrait « être prévu en droit interne », notamment par l'octroi d’un permis de séjour temporaire.

Les gouvernements européens devraient faire davantage pour protéger les victimes de catastrophes naturelles ou causées par l'homme et se préparer au pire en encourageant les communautés locales à devenir plus résilientes, en améliorant leur capacité à faire face aux catastrophes naturelles et en intégrant la « réduction des risques de catastrophes » dans leurs politiques de développement.

Le rapport devrait être débattu par l'Assemblée plénière au cours de sa session d'automne.