Journée de la Paix : la Présidente nous invite à prendre position contre la violence et les inégalités

A l'occasion de la Journée internationale de la paix - célébrée chaque année le 21 septembre - la Présidente de l'APCE, Liliane Maury Pasquier, a participé à Londres à une table ronde sur le thème « Prenez position : dites non au sexisme et au harcèlement » organisée dans le cadre d'un événement de l’ONG Peace One Day.

La Présidente a souligné que la Journée de la Paix était l'occasion pour chacun d'entre nous d'adopter une position claire et ferme contre la violence, quelle qu'en soit la forme - physique, sexuelle ou psychologique - et où qu'elle se manifeste, que ce soit dans nos foyers, dans nos écoles, sur nos terrains de sport, en ligne ou même dans nos propres parlements.

« En ce jour important, j'ai choisi de prendre position contre la violence et le harcèlement des femmes sur leur lieu de travail, en particulier dans les parlements », a-t-elle déclaré. Les résultats d'une étude publiée il y a un an par l'APCE et l'UIP ont révélé que le sexisme, le harcèlement et la violence contre les femmes sont monnaie courante dans les parlements européens. « Dans le sillage du mouvement #MeToo, notre étude a montré que dans ce domaine, les parlements - comme la société en général - n'ont pas de quoi être fiers. Au contraire, il n'a fait que confirmer une triste réalité : celle de #MPstoo. En tant que citoyenne européenne et parlementaire, je ne peux rester indifférente à ce fléau et j'ai donc décidé de lancer une nouvelle initiative pour le combattre : #PasDansMonParlement ».

« Si nous dénonçons cette situation, si nous en faisons prendre conscience aux autres et si nous choisissons d'en parler, aucun parlement du Conseil de l'Europe ne peut continuer à prétendre qu'il ne sait pas ce qui se passe dans ses propres corridors. Chacun d'entre nous doit donc agir », a-t-elle ajouté.

« L'initiative #PasDansMonParlement n'est peut-être qu'une petite goutte dans l'océan, mais pour créer une vague de changement, chaque goutte compte. J'espère que vous l'appuierez tous - pas seulement aujourd'hui, mais tous les jours », a-t-elle conclu.