Daphne Caruana Galizia : 'Son héritage se mesurera à l’aune de la vérité et de la justice'

Pieter Omtzigt (Pays-Bas, PPE/DC), rapporteur de l’APCE sur « L’assassinat de Daphne Caruana Galizia et l’État de droit à Malte et ailleurs : veiller à ce que toute la lumière soit faite », a fait aujourd'hui la déclaration suivante pour marquer le deuxième anniversaire du décès de la journaliste le 16 octobre 2017 :

« Avant tout, mes pensées vont à la famille de Daphne en ce jour de deuil. Deux ans après son assassinat brutal, ils se battent toujours pour que justice soit faite pour leur femme, leur mère, leur sœur et leur fille. Leur courage et leur dignité inébranlables ont toute mon admiration et tout mon respect.

L’impact du travail de Daphne continue de se faire sentir, à Malte et ailleurs. Sa réputation internationale de journaliste d'investigation téméraire est aujourd'hui plus forte que jamais. Son héritage à Malte, cependant, n’est pas encore assuré. Il se mesurera à l’aune de la vérité et de la justice qu’elle a portées toute sa vie : en condamnant et en punissant ses assassins et ceux qui ont ordonné sa mort ; en mettant fin à l’impunité pour la corruption et au climat de peur des journalistes ; et en garantissant le respect de l’État de droit dans les institutions et fonctions de l’État.

Aujourd’hui, alors que nous lui rendons hommage, nous renouvelons notre engagement à préserver cet héritage ».

***

Le 26 juin 2019, l'Assemblée a adopté la Résolution 2293 (2019) sur « L’assassinat de Daphne Caruana Galizia et l’État de droit à Malte et ailleurs: veiller à ce que toute la lumière soit faite ».

Le 30 septembre 2019, la Commission des questions juridiques et des droits de l'homme de l'Assemblée a publié une déclaration publique sur « l'enquête publique indépendante sur le meurtre de Daphné Caruana Galizia » annoncée par le gouvernement maltais en réponse à la Résolution 2293 (2019).