Forum pour la démocratie : la Présidente présente les défis auxquels est confrontée la démocratie à l’ère de l’information

« Les nouvelles technologies entraînent des risques d’abus, ce qui peut générer de la haine et des stéréotypes sexistes menant à des discriminations, mais elles peuvent aussi rendre le processus démocratique plus réactif aux attentes de nos concitoyennes et de nos concitoyens », a déclaré la Présidente de l'APCE, Liliane Maury Pasquier, en ouvrant le Forum mondial pour la démocratie.

Le Forum, qui pose cette année la question « Information : la démocratie en péril ? », se déroule du 6 au 8 novembre à Strasbourg et réunit intellectuels, politiques, militants, experts et jeunes du monde entier pendant trois jours.

« Comment faire pour s’assurer de l’authenticité de l’information, alors que nous sommes toutes et tous de plus en plus exposé-e-s aux « fausses nouvelles », aux « faits alternatifs » ou encore à la propagande et à la manipulation délibérée de l’information ? », a demandé la Présidente dans son discours d’ouverture.

« Le professionnalisme et les normes éthiques des médias traditionnels représentent sûrement un garde-fou – même s’ils sont malheureusement aussi sous pression, notamment financière – mais qu’en est-il des réseaux sociaux ? » a-t-elle souligné.

« Et comment faire pour mieux protéger les journalistes contre les pressions, les intimidations ou la violence physique ? », a-t-elle ajouté.

Le Forum est organisé par le Conseil de l'Europe, en partenariat avec la Ville de Strasbourg, le Département du Bas-Rhin, la Région du Grand Est et le gouvernement français. Un certain nombre de membres de l'APCE y participeront.