La rapporteure générale exprime son inquiétude face à la nouvelle arrestation d'Osman Kavala

La rapporteure générale de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur la situation des défenseurs des droits de l’homme dans les Etats membres du Conseil de l’Europe, Alexandra Louis (France, ADLE) a exprimé sa vive inquiétude concernant la nouvelle arrestation du militant turc Osman Kavala, après son acquittement dans un procès concernant des accusations de « tentative de renversement du gouvernement et de l’ordre constitutionnel ».

« Il est très choquant que M. Kavala, une personnalité de premier plan de la société civile turque, ait été de nouveau arrêté, seulement quelques heures après que le tribunal d’Istanbul ait prononcé son acquittement, en dépit de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 10 décembre 2019 ordonnant sa libération immédiate. A cet égard, je partage les préoccupations exprimées par la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe Marija Pejcinovic-Buric dans sa lettre du 21 février 2020 et j’encourage les autorités turques à apporter les clarifications attendues.

La nouvelle arrestation de M. Kavala aura un nouvel effet dissuasif sur le travail des défenseurs des droits de l’homme en Turquie, ce qui me préoccupe vivement. Ainsi, j’appelle les autorités turques à respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales des défenseurs des droits de l’homme et de s’abstenir de tout acte d’intimidation ou de représailles contre eux ».