Déclaration écrite

Face aux violations des droits de l’homme commises en Crimée occupée par la Fédération de Russie, le maintien des sanctions et l’application des «lois Magnitsky» s’imposent

Declaration
No 674
Session
2019 - Deuxième partie de session