Retour à l'actualité

Déclaration de la Commision de la culture, de la science et l’éducation de l'APCE, 26 juin 2007

La Commission de la culture, de la science et de l’éducation, réunie à Strasbourg le 26 juin 2007 sous la présidence de M. Legendre, proteste contre la procédure par laquelle l’Assemblée parlementaire a décidé le 25 juin dans des conditions confuses et vraisemblablement irrégulières de reléguer au vendredi 29 juin le débat joint sur le dialogue interculturel et interconfessionnel prévu pour mardi et de renvoyer en commission le rapport de M. Lengagne sur les dangers du créationnisme dans l’éducation.

 

La commission exprime son soutien au Rapporteur M. Lengagne et sa détermination à voir son rapport inscrit à la prochaine session plénière au mois d’octobre.

 

Etant donné que M. Lengagne quitte bientôt l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe la commission désignera prochainement un nouveau rapporteur sur le même sujet.

 

La commission tient à affirmer que le problème du créationnisme dans l’enseignement est une question d’actualité politique qui intéresse le Conseil de l’Europe et en particulier sa Commission de la culture, de la science et de l’éducation et qui doit donc être débattu.

 

La liberté de pensée et de débattre est une valeur fondamentale du Conseil de l’Europe. La commission de la culture, de la science et de l’éducation estime que c’est le devoir de l’Assemblée de se montrer exemplaire dans cette exigence.