Journée mondiale des ONG : rendons hommage à ceux qui aident les réfugiés et les migrants, et sauvent des vies

« Depuis 2014, les organisations non gouvernementales célèbrent la Journée mondiale des ONG le 27 février. En tant que rapporteur de l'APCE sur les droits et obligations des ONG venant en aide aux réfugiés et aux migrants en Europe, je souhaite exprimer notre soutien en ce jour aux nombreuses ONG qui sont d’une importance cruciale pour fournir une assistance humanitaire vitale aux réfugiés et aux migrants dans le monde entier », a déclaré Domagoj Hajdukovic (Croatie, SOC).

« Les ONG travaillent sans relâche pour apporter une assistance pratique et une aide professionnelle aux hommes, aux femmes et aux enfants fuyant les conflits et cherchant un endroit sûr où s’établir. Sans les réseaux, les compétences et les capacités de ces organisations de la société civile, les gouvernements seraient moins à même de faire face aux récents flux migratoires exponentiels et moins en mesure de garantir des normes minimales en matière de droits de l'homme ».

Dans la Résolution 2305 (2019) adoptée en octobre dernier, après un débat d'urgence sur la base du rapport « Sauver des vies en Méditerranée : le besoin d’une réponse rapide », également préparé par M. Hajdukovic, l'APCE a appelé les Etats membres à « permettre aux organisations non gouvernementales de mener à bien leurs missions de sauvetage en mer Méditerranée, en reconnaissant leurs capacités à organiser des sauvetages rapides, et à s'abstenir de stigmatiser le travail des ONG ». L'APCE, et en particulier la Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées, coopère également avec la Conférence des OING du Conseil de l'Europe.

« Les ONG sont critiquées et entravées dans leur action par certains pays, mais il est clair que même si elles doivent opérer dans des cadres réglementaires, sans leurs efforts, davantage de vies seraient perdues », a déclaré le rapporteur.