COVID-19 : des rapporteurs indignés par le fait que le gouvernement azebaïdjanais se fonde sur la pandémie pour justifier la répression politique

Les rapporteurs de l'Assemblée, Sunna Ævarsdottir (Islande, SOC), Sir Roger Gale (Royaume-Uni, CE/AD) et Stefan Schennach (Autriche, SOC)* ont réagi aujourd'hui à des informations selon lesquelles le Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, dans son discours à l’occasion de la fête de Nowruz, avait proposé « l'isolement » de l'opposition politique du pays, en réponse à la pandémie de coronavirus.

« Je suis étonné et consterné par l'exploitation honteuse de la pandémie du coronavirus par le gouvernement azerbaïdjanais, pour lancer une nouvelle campagne de répression contre l'opposition politique assiégée du pays », a déclaré Sir Roger Gale. « Il est impensable qu'un chef d'État puisse abuser d'une situation d'urgence en matière de santé publique pour renforcer son emprise sur le pouvoir », a déclaré Sir Roger Gale.

Le langage utilisé par le Président Aliyev pour décrire l'opposition politique légitime de son pays comme déloyale est profondément antidémocratique », a déclaré M. Schennach. « C'est précisément en période d'urgence publique que le pluralisme politique et la liberté d'expression exercée de manière responsable sont les plus importants, afin de permettre un débat ouvert sur la politique et la libre circulation de l'information au sein du public ».

En réponse à l'arrestation et à la détention pour ‘hooliganisme’ de Tofig Yagublu, l'un des principaux hommes politiques de l'opposition, Mme Ævarsdottir a déclaré : « Tout ce que j'ai entendu jusqu'à présent suggère que le dossier contre M. Yagublu a été fabriqué de toutes pièces et qu'il a été, une fois de plus, fait prisonnier politique. Il semble bien que le gouvernement azerbaïdjanais lance une nouvelle vague de répression politique concertée. Cela ne serait pas de bon augure pour l'avenir du pays au sein du Conseil de l'Europe ».

-------

*Respectivement rapporteur pour le suivi de la Résolution 2322 (2020) de l'Assemblée sur les cas signalés de prisonniers politiques en Azerbaïdjan et corapporteurs pour l'Azerbaïdjan de la Commission pour le respect des obligations et engagements des Etats membres du Conseil de l'Europe (Commission de suivi).